A 2016 TSX Venture 50 Company  Canada Carbon Inc. is listed on the TSX
 
CCB - TSX | U7N1 - Frankfurt
 

Press Releases

Open Letter to Premier of Quebec (Français)

Le 27 mai 2019

M. François Legault
Premier ministre
Édifice Honoré-Mercier
835, boulevard René-Lévesque Est
3e étage
Québec (Québec)  G1A 1B4

M. Jonathan Julien
Ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles
5700, 4e Avenue Ouest
Québec (Québec)  G1H 6R1

 

Monsieur le Premier ministre François Legault,
Monsieur le ministre Jonathan Julien
Représentants élus de la Coalition Avenir Québec,

Nous aimerions répondre aux commentaires faits par Ugo Lapointe de Québec meilleure mine, le 24 mai 2019.

Canada Carbon propose un très petit projet de mine de graphite et de carrière de marbre, respectueux de l'environnement, sur des terres privées. Le graphite découvert sur la propriété Miller, dans la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge (« GSLR »), a été testé par des laboratoires indépendants et s'est révélé être le graphite le plus pur au monde, selon les données disponibles. De nombreux rapports indiquent que notre projet ne causera pas de dommages à l'approvisionnement en eau et qu’il ne produira aucun drainage minier acide. Nos rapports ont tous été rendus publics et nous vous invitons à les consulter. Selon l'évaluation économique préliminaire (« EEP ») de la société, la mine Miller pourrait injecter 189,7 millions de dollars dans l'économie locale et régionale, payer 70,5 millions de dollars en impôts, créer 58 emplois pendant la construction et plus de 100 emplois bien rémunérés pendant la vie de la mine.

Canada Carbon a reçu deux certificats de conformité de l'ancien conseil de GSLR qui ont été utilisés lors de la soumission de notre dossier à la Commission de protection du territoire agricole du Québec (« CPTAQ »). Une fois élus, au mois de novembre 2017, les membres du nouveau conseil de GSLR ont immédiatement pris des mesures afin de bloquer le projet Miller et ils sont même allés jusqu'à déposer de faux documents auprès de la CPTAQ indiquant que le projet de Canada Carbon n'était pas conforme à la réglementation municipale. Cette fausse déclaration a entraîné la fermeture administrative du dossier de Canada Carbon par la CPTAQ, ce qui a eu pour conséquence de tuer notre projet.

Canada Carbon croit fermement en l'acceptabilité sociale. Nous interprétons l'acceptabilité sociale comme un processus encadré dans lequel toutes les parties prenantes, engagées dans un dialogue franc et ouvert, examinent un projet dans le but d’en identifier les enjeux pour la communauté d’accueil et de tenter de trouver des solutions consensuelles. Nous avons lancé ce processus avec la communauté en 2017, avant les élections municipales. Nous avons commencé par une séance portes ouvertes pour les citoyens de GSLR et nous avons eu des discussions avec la municipalité et la MRC, ce qui nous a permis de trouver des solutions ou des réponses aux principales préoccupations exprimées à cette époque (routes, taille de la propriété, eau, impact sonore, etc.).  Nos efforts ont été bloqués dès l'élection du nouveau conseil de GSLR. Avant, pendant et après les élections, les citoyens de GSLR ont été informés à tort que le projet Miller allait empoisonner leur eau et détruire leur ville. Après l'élection, nous avons envoyé une lettre au nouveau maire demandant une réunion pour discuter du projet, mais il n'a jamais répondu à notre demande. Le nouveau conseil de GLSR ne nous a jamais rencontrés pour discuter de leurs préoccupations ou pour nous montrer des preuves de leurs affirmations selon lesquelles le projet Miller causerait des dommages environnementaux.

Les conseillers de GSLR et Ugo Lapointe de Québec meilleure mine voient dans l'acceptabilité sociale un processus par lequel une poignée de personnes agissent en marchands de peur et communiquent sciemment des informations inexactes à la communauté afin de monter les résidents contre un projet. Nous considérons cela comme une diffamation avec intention de nuire. Dans la version de GSLR et de M. Lapointe sur l'acceptabilité sociale, il n'y a aucune discussion avec la société minière et aucun besoin de faits vérifiés. GSLR et M. Lapointe savent que la loi a été enfreinte et qu'il peut y avoir des conséquences. En conséquence, leur plan d'action comprend les éléments suivants:

  • Continuer à diffuser, par le biais des médias, des informations inexactes sur le projet Miller afin qu’il soit vilipendé devant le tribunal de l'opinion publique;
  • Attirer l'attention sur l'ampleur du procès en dommages-intérêts en vue de susciter la sympathie du public;
  • Tenter de discréditer l’évaluation économique préliminaire de la société en faisant appel à un ingénieur américain, utilisé par Québec meilleure mine dans le passé, pour mettre en évidence tous les risques du projet et pour affirmer que le projet n'est pas économique; et
  • Faire pression sur le gouvernement pour qu'il modifie les lois afin que les élus de GSLR ne soient pas tenus responsables de leurs actes.

L’évaluation économique préliminaire de Canada Carbon a été préparée par Tetra Tech, une firme d’ingénierie internationale, et a pris plus d’un an pour être complétée avec la contribution d’un certain nombre de consultants et d’experts. Le rapport a fait l’objet d’efforts considérables et la Société reste fidèle aux informations figurant dans ce rapport. Au moment du PEA, la société n’avait que des ressources inférées. Sur cette base, l’ingénieur américain engagé par Québec meilleure mine conclut que le projet n’est pas économiquement viable.

Après la publication de cette évaluation, en mars 2016, un nouveau modèle d'estimation des ressources a été mis au point en 2017. Le modèle a considérablement augmenté les ressources globales signalées dans l’EEP et, plus important encore, transféré certaines des ressources inférées vers la catégorie indiquée. SGS Canada travaille actuellement à une nouvelle estimation des ressources basée sur les résultats du dernier programme de forage de la société. Nous espérons obtenir ces résultats sous peu. La société travaillait à la préparation de son étude de faisabilité lorsque son projet a été stoppé par les actions des élus de GSLR.

Il y a des risques dans tous les projets mais l'existence de risques ne rend pas un projet non rentable.

M. Lapointe a fait une déclaration exacte dans sa communication du 24 mai 2019. Le traitement de cette affaire aura certainement un impact sur l'image d'acceptabilité sociale et sur l'industrie minière au Québec. En effet, les perceptions sur l’industrie minière ont toujours des conséquences sur la réputation de la juridiction hôte. Nous pensons que l'issue de cette affaire dissuadera les futurs investissements miniers au Québec qui réaliseront que leurs projets peuvent être suspendus par une poignée de personnes et que leurs droits peuvent être supprimés à tout moment en raison d'un changement de conseillers municipaux qui agissent illégalement ou qui diffusent de l’information qui n’est pas appuyée par des faits dûment vérifiés.

Nous aimerions avoir une réunion avec vous pour discuter des faits réels liés à Canada Carbon et à Grenville-sur-la-Rouge (GSLR).

 

Cordialement,

CANADA CARBON INC.

R. Bruce Duncan

Président et chef de la direction

 

Coordonnées

Demandes d’information par courriel : info@canadacarbon.com

Téléphone : 604-685-6375

Télécopieur : 604-909-1163

Facebook LinkedIn Twitter
Canada Carbon Presentation Canada Carbon Nuclear Graphite Summary
Miller Project Reports
Subscribe
Name
E-mail
Phone
 I consent to having my email address added to the Canada Carbon electronic mailing list. I understand that I will periodically receive news releases and other information from the company and that I can unsubscribe at any time./Je consens à ce que mon adresse email ajouté à la liste d'envoi électronique Canada Carbone. Je comprends que je vais recevoir périodiquement des communiqués de presse et autres informations de l'entreprise et que je peux me désinscrire à tout moment.
 
Latest News
Update on Legal Proceedings
Canada Carbon Issues Stock Options
Canada Carbon Closes Non-Brokered Private Placement
View All News…
stock info
Canada Carbon on Toronto Stock Exchange
Canada Carbon on Frankfurt Exchange
Canada Carbon on OTC Markets