A 2016 TSX Venture 50 Company  Canada Carbon Inc. is listed on the TSX
 
CCB - TSX | U7N1 - Frankfurt
 

Press Releases

Le projet Miller de Canada Carbon veillera au maintien de la qualité et de la quantité de l’eau environnante (French Version)

Le 22 mars 2018, Vancouver (C.-B.), Canada – Canada Carbon (la « Compagnie ») (CCB :TSX-V) (BRUZF :OTC) (U7N1 :FF) annonce que contrairement à ce que laisse entendre l’information incorrecte diffusée par le Conseil municipal actuel de Grenville-sur-la-Rouge (« GSLR »), le projet Miller comporte de multiples mesures de protection visant à préserver tant la qualité que la quantité de l’eau des puits de ses voisins sur tous les sites contigus au projet. Une étude d’ingénierie menée par BluMetric Environnement inc. (https://www.canadacarbon.com/docs/CCB-Fermeture-Plan-de-fermeture-Canada-Carbone_PRELIMINAIRE.pdf) a mis en évidence que :

1) La quantité de métal contenue dans le roc est insuffisante pour contaminer l’environnement.

2) Il n’y aura aucune génération d’acide pouvant attaquer les métaux environnants, ce qui élimine le potentiel de lessivage et de transport de métaux.

Les stériles, les résidus et le minerai de graphite du projet Miller ont tous fait l’objet de tests quant au risque de lessivage de métaux. Les résultats sont formels : aucun ruissellement ou lessivage de métaux ne résulterait en un dépassement des seuils du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) en raison de la très faible quantité de métal se trouvant initialement dans le roc (veuillez lire le communiqué daté du 18 juillet 2017 ; https://www.canadacarbon.com/newsdetail?&newsfile=ccb_20170718.htm).

Les mêmes matières susmentionnées ont été soumises à des tests afin de dépister tout potentiel de génération d’acide. L’étude a confirmé que, en raison de la haute teneur en carbonates de la roche d’accueil, aucune eau de drainage acide ne peut être générée par les stériles, la minéralisation en graphite et les résidus de la mine (veuillez consulter le communiqué émis le 18 juillet 2017 ; https://www.canadacarbon.com/newsdetail?&newsfile=ccb_20170718.htm).

S’il n’y a pas de génération d’acide, aucun lessivage de métaux ni aucune contamination d’eau ne saurait se produire.

Il faut également prendre note que les travaux proposés par le projet Miller n’entraveront pas l’écoulement naturel des eaux de surface ni n’affecteront les eaux souterraines qui alimentent les puits (veuillez lire à ce sujet le communiqué daté du 28 février 2018 https://www.canadacarbon.com/newsdetail?&newsfile=ccb_20180228.htm et https://www.canadacarbon.com/docs/Final_Hydrogeological_Report_Quarry.pdf). L’écoulement de l’eau de surface de la zone du projet Miller va du lac McGillivray en direction du projet Miller, empêchant ainsi toute interférence avec la zone située en amont.

L’assèchement proposé de la carrière de marbre ne fait état que d’impacts minimes sur les nappes d’eaux souterraines qui ne s’étendent pas plus de 150 m en direction du puits le plus rapproché. Puisque ce puits est situé à 720 m de la carrière en question, nous disposons d’une zone tampon amplement suffisante (veuillez consulter le communiqué du 28 février 2018 https://www.canadacarbon.com/newsdetail?&newsfile=ccb_20180228.htm).

Canada Carbon entend utiliser des puits d’observation autour du projet Miller afin de vérifier périodiquement tant la qualité que la quantité de l’eau avoisinante, même si les résultats des études hydrologiques permettent de croire que ces mesures ne s’avéreront pas nécessaires.

Le Village de Grenville et la Municipalité de Grenville-sur-la-Rouge ont tous deux confirmé à la suite d’études d’ingénierie indépendantes menées séparément que les sources d’alimentation en eau de leurs puits publics ne seraient pas touchées par les travaux inhérents au projet Miller du fait que les emplacements de leurs puits respectifs se trouvent dans différents bassins versants que celui du projet Miller (veuillez consulter à ce sujet les communiqués en date du 18 juillet 2017 https://www.canadacarbon.com/newsdetail?&newsfile=ccb_20170718.htm, et du 11 septembre 2017 https://www.canadacarbon.com/newsdetail?&newsfile=ccb_20170911.htm).

Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE)

Un communiqué publié le 5 mars 2018 par Coalition pour que le Québec ait meilleure mine! a commenté le processus du BAPE en ce qui concerne le projet Miller de Canada Carbon. Notre plan de production préliminaire (veuillez consulter le document Preliminary Economic Assessment, daté du 14 avril 2016  https://www.canadacarbon.com/docs/Miller-PEA.pdf) montre que le projet de graphite Miller devrait traiter un maximum de 300 tonnes par jour pendant ses 11 premières années de production (voir tableau ci-dessous), bien en deçà du seuil de 500 tonnes par jour pouvant justifier un examen du BAPE. Pendant les sept dernières années de production, la Compagnie prévoit traiter les stériles de roc à faible contenu de graphite à un rythme maximal de 486 tonnes par jour. La production d’une étude d’ingénierie finale pour le projet de graphite Miller, connue sous le nom d’Étude de faisabilité, déterminera en fin de compte si le projet d’exploitation minière de graphite requiert d’être soumis à un examen du BAPE.

Nombre projeté de tonnes traitées par jour

Année

1

2

3

4

5

6

7

8

9

Tonnes

0

73 000

73 000

73 000

69 949

109 500

109 500

109 500

109 500

Tonnes / jour

0

200

200

200

192

300

300

300

300

 

Année

10

11

12

13

14

15

16

17

18

Tonnes

109 500

109 500

177 500

177 500

177 500

177 500

177 500

177 500

85 906

Tonnes / jour

300

300

486

486

486

486

486

486

235

Le BAPE, le cas échéant, s’insère dans le processus d’obtention d’un certificat d’autorisation (« CA ») émis par le MDDELCC pour le projet de graphite Miller. Canada Carbon n’a pas encore fait de demande pour l’obtention d’un CA pour la carrière de marbre puisque la Compagnie a été intentionnellement entravée, dans ses démarches afin de compléter les étapes nécessaires à une demande de CA, par des résolutions adoptées par le conseil municipal actuel de Grenville-sur-la-Rouge dont les membres savaient ou devraient avoir su que ces résolutions étaient basées sur une information fautive.

Les personnes qui désirent obtenir une information factuelle ou s’engager dans des discussions concernant le projet Miller sont invitées à visiter notre page Facebook (https://www.facebook.com/Canada-Carbon-Inc-TSXv-CCB-263158513699007/).

PERSONNE QUALIFIÉE

Steven Lauzier, P.Geo. OGQ1430, une personne qualifiée telle que définie par la Norme canadienne 43-101, a révisé et approuvé le contenu technique de ce communiqué.

 

Personnes-ressources :

Olga Nikitovic
Canada Carbon
416-575-1667

Pierre Bouchard
INDICO Communications
514-951-7516

 

« La Bourse de croissance TSX et son Fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent aucune responsabilité quant à la véracité et à l’exactitude de ce communiqué. »

DÉCLARATIONS PROSPECTIVES : Ce communiqué de presse renferme des déclarations prospectives se rapportant à des événements futurs ou à un rendement futur, qui reflètent les attentes et les suppositions actuelles de la direction. De telles déclarations prospectives reflètent les convictions actuelles de la direction et sont basées sur des suppositions faites et aussi sur des informations présentement disponibles à la Compagnie. Les investisseurs sont prévenus que ces déclarations prospectives ne constituent pas des promesses ou des garanties, et sont sujettes à comporter des risques et des incertitudes pouvant faire dévier sur le plan matériel les résultats futurs des attentes exprimées. Ces déclarations prospectives sont faites en date de ce document et, sauf si les lois applicables sur les valeurs mobilières l’exigent, la Compagnie n’assume aucune obligation de les mettre à jour ni à les réviser afin de refléter de nouveaux événements ou circonstances. Toutes les déclarations prospectives contenues dans ce communiqué de presse sont visées par ces avertissements et par ceux contenus dans nos documents déposés auprès de SEDAR au Canada (accessible sur at www.sedar.com).

Facebook LinkedIn Twitter
Canada Carbon Presentation Canada Carbon Nuclear Graphite Summary
Miller Project Reports
Subscribe
Name
E-mail
Phone
 I consent to having my email address added to the Canada Carbon electronic mailing list. I understand that I will periodically receive news releases and other information from the company and that I can unsubscribe at any time./Je consens à ce que mon adresse email ajouté à la liste d'envoi électronique Canada Carbone. Je comprends que je vais recevoir périodiquement des communiqués de presse et autres informations de l'entreprise et que je peux me désinscrire à tout moment.
 
Latest News
Canada Carbon répond aux lettres signifiant le refus de l’accès aux propriétés (Français)
Canada Carbon Responds to Access Refusal Letters (English)
Update on Legal Proceedings
View All News…
stock info
Canada Carbon on Toronto Stock Exchange
Canada Carbon on Frankfurt Exchange
Canada Carbon on OTC Markets